Supervision de Wildfly

Dans la phase d'industrialisation de Wildfly se pose la question du monitoring de Wildfly 8.x. Comme tout serveur d'applications Java, il convient de monitorer de nombreux indicateurs sur l'état du ou des serveurs Wildfly. On peut noter par exemple :

  • Les pools de connexions (datasource)
  • Les pools de threads
  • Les différents caches
  • Le réglage des logs
  • L'état de la mémoire
  • L'état général de la JVM
  • L'optimisation de l'OS
  • ...

Pourquoi monitorer son serveur Wildfly?

Bien que Wildfly s'avère particulièrement stable en exploitation, il convient néanmoins comme tout serveur d'application de vérifier la bonne santé du serveur. Il peut, par exemple, arriver que la consommation de mémoire des applications dépasse la taille mémoire allouée à la JVM ce qui peut provoquer des instabilités du système. 

De même, l'usage des datasources est capital dans les performances de Wildfly. L'accès aux datasources est souvent un goulot d'étranglement pour les performances, il est donc primordial de monitorer l'usage des datasources pendant la production. Il est par ailleurs très facile de visualiser en temps réél l'usage de ces pools ce qui évite tout problème de performances.

Monitoring de Wildfly

Il existe plusieurs solutions pour monitorer Wildfly. Il est possible de le faire directement via la console CLI, la console Web ou encore via JMX ou directement depuis la JVM.

Il est donc particulièrement aisé d'intégrer un monitoring de type Cacti / Nagios ou Shinken afin de remonter les informations depuis les différentes sondes.

Monitoring Wildfly, l'accompagnement AXOPEN

Axopen supervise de nombreux serveurs Wildfly pour ses clients et peut vous accompagner dans votre démarche de supervision et de monitoring de vos instances Wildfly.