De l’usage des tickets GitLab 

Le 10/10/2021 Par Philippe AUBERTIN

À mon avis, il y a trois types de clients pour la création des tickets :   

  • Le dilettant. Il crée un ticket, et renseigne uniquement le titre. Genre, « bug écran sauvegarde client ». Avec un peu de chance, vous avez un screenshot et vous êtes bon pour 30 minutes de devinette... 
  • Le psychorigide. Il crée un ticket avec tellement de contexte (de la genèse de l'application, jusqu'au descriptif des évolutions futures, en passant par l'avalanche de screenshots) qu’à côté, Le Seigneur des Anneaux vous semble être rapide à lire ! Ça parait être une bonne approche… Mais, devoir faire face à toute cette prose pour s’apercevoir qu'il y a juste un bouton mal aligné, c’est juste méga relou. 
  • Le mec qui n'a pas compris qu'on peut faire plusieurs tickets. Lui c’est le meilleur, il vous fait la recette de l’application dans un seul ticket… mais il vous met des cases à cocher pour chaque truc négatif ! En gros, il a fait hara-kiri sur la gestion d’avancement. 

Alors oui, je pourrais vous dévoiler aujourd'hui quelle est la meilleure manière d’ouvrir des tickets... Mais en réalité, la seule chose que vous rêvez en tant que développeur, c’est justement qu’on ne vous en ouvre jamais !

BD GitLab

À voir aussi

Tous les articles
img card
Retour de vacances
Le 05/10/2021 Par Philippe Aubertin
img card
De la chance
Le 11/10/2021 Par Philippe AUBERTIN