Le crédit de bugs dans les projets de développement d’applications

Le 24/08/2021 Par Philippe AUBERTIN gestion de projet

Il est toujours difficile de savoir quand faire des évolutions sur son application pour satisfaire le métier, et quand lever le crayon pour corriger la dette technique et les bugs existants. Nous allons proposer dans cet article une solution pour arbitrer : l’introduction de la notion de crédit de bugs dans les projets de développement informatiques !

Notion de crédits de bugs dans les projets de développement d’applications

Le crédit de bugs est une métrique objective qui peut réussir à mettre tout le monde d’accord pour savoir quand agir. L’idée (toute bête) est de se définir un nombre de bugs acceptable pour son application. Et par bug, on va plutôt définir un nombre d’occurrences d’un bug sur un processus métier. Là, chacun peut spécifier ce que bon lui semble. À chaque fois qu’un bug arrive alors on "consomme" un crédit de son crédit de bugs !

Moi par exemple, j’ai tendance à définir l’importance d’un bug, ou de bugs, au pourcentage d’utilisateurs affectés. Par exemple, je considère qu’au delà de 2% des utilisateurs qui sont impactés par un bug, il faut absolument réagir. Mais ce n’est pas une vérité ! Chacun doit se poser la question de ce qui est pertinent ou non pour son application, en fonction des enjeux de cette dernière.

Il n’est pas forcément évident de calculer le nombre de personnes impactées par une anomalie. Si vous n’avez pas cet indicateur dans votre solution de monitoring, une formule simple est de calculer le nombre d’occurrences de bugs !

Intégration du crédit de bug dans son cycle de développement

credit-de-bugs-projet-informatique.jpg

Une fois l’indicateur mis en place, à chaque début de Sprint, on regarde l’indicateur du crédit de bugs. Si on a dépassé son quota, alors on consacre une part importante de son sprint à corriger la dette et les bugs ! Puis on mesure son crédit de bugs au Sprint suivant. Ainsi, petit à petit, on arrive à mettre à l’ordre du jour des évolutions et des correctifs.

Et vous comment faites-vous pour gérer les bugs au sein de vos sprints de développement ?

À voir aussi

Tous les articles