Le Green IT au sein des entreprises informatiques

Le 15/04/2022 Par Solveig LECARPENTIER

L'aspect immatériel du numérique a tendance à nous faire oublier son impact sur l’environnement. Pourtant sa pollution est devenue un réel enjeu pour les entreprises, dont certaines mettent en œuvre aujourd’hui une politique Green IT dans leur structure.

Le Green IT, qu'est-ce que c'est ?

Le Green IT est défini comme l'ensemble des technologies de l'information et de la communication (TIC) dont l'usage permet de réduire l'impact environnemental de l'informatique (diminuer l'empreinte carbone, la consommation énergétique...).

Il peut aussi être désigné par de multiples termes : le numérique responsable, l’informatique écologique ou écoresponsable, l’informatique verte, etc...

Ce concept est assez récent, il est abordé dans les années 1990 par le Programme Energy Star aux Etats-Unis dans le but de réduire l'utilisation de l'énergie des appareils électroniques.

Logo energy star

Dans les premières années, une minorité de personne était concernée directement mais avec les usages du grand public aujourd'hui, le Green IT est devenu un véritable enjeu pour les entreprises.

Cette démarche est constituée de plusieurs niveaux :

  • Green IT 1.0 : démarche d'éco-conception, la CNR (Conception Numérique Responsable) qui rassemble les méthodes, process, logiciels, matériels qui permettent de réduire l’effet de l’informatique sur l’environnement.
  • Green IT 1.5 : correspond aux services de télécommunication et réseaux.
  • Green IT 2.0 : cette démarche permet d’aller plus loin, de transformer le fonctionnement de la société en utilisant les TIC dans le sens d’une politique environnementale “externe”, en dehors de l’entreprise.

Que représente l’impact du numérique sur l’environnement ?

Le numérique représente 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Il existe notamment 3 sources principales de pollution dans l’industrie du numérique :

  • Les équipements (47%)
  • Les infrastructures réseau (28%)
  • Les data centers (25%)

Comment adopter la démarche Green IT ?

Les équipement informatiques

Les équipements informatiques, qui génèrent de la pollution, consomment de l'énergie et émettent du gaz à effet de serre, font partie intégrante de notre quotidien au travail, leur recyclage et l’allongement de leur durée de vie sont donc les premiers enjeux du Green IT. Passer de 2 à 4 ans d’usage pour une tablette ou un ordinateur améliore de 50% son bilan environnemental selon l’ADEME.

Il y a aussi de simples actions à mettre en place au sein des entreprises pour devenir éco-responsable et adopter l’éco-conception comme faire des économies d’énergie (éteindre les équipements au lieu de les mettre en veille), gérer ses déchets, n’imprimer que ce qui est important, etc.

La mise en place d’une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) peut entre autre répondre à ces enjeux de développement durable.

Les fournisseurs de services cloud

Pour réduire son impact environnemental, une entreprise peut passer chez un fournisseur de services cloud qui utilise moins d’énergie comme AWS, Orange ou Microsoft Azure.

Ils optimisent la consommation des processeurs et l’utilisation des ressources en répartissant la charge et en partageant une même machine avec plusieurs utilisateurs. Il est même possible de relocaliser le cloud en France où l’électricité est l’une des moins carbonées d'Europe.

Le serverless

Les data centers classiques possèdent des serveurs qui tournent 24h/24, 7 jours/7 qu’ils soient utilisés ou non. On trouve aujourd’hui une alternative à cela, le serverless ! Il réduit non seulement le nombre de serveurs mais aussi la consommation d’énergie en utilisant les ressources des serveurs non utilisées pour d’autres applications. Le serverless permet donc au client de réduire son impact énergétique.

Le développement

Une application peut être plus ou moins polluante selon comment on la développe. S’il reste des lignes de code et des fonctions inutiles ou des requêtes SQL ramenant trop de résultats, elle sera d’une part moins performante mais d’autre part consommera davantage en énergie ce qui entraîne plus d’émission de CO2. Il faut penser aux usages véritables de l’application, se concentrer sur l’essentiel et nettoyer son code, c’est ce qu’on appelle green code. Un code mieux conçu sera moins polluant.

Le moteur de recherche

Pour aller un peu plus loin dans la démarche Green IT, il existe des moteurs de recherche éco-responsable qui mettent en place des actions telles que la compensation de son bilan carbone ou la reforestation. C’est le cas d’ Ecosia qui reverse 80% de ses bénéfices à des associations pour planter des arbres. On trouve aussi Lilo et Ecogine.

Pour conclure

La démarche Green IT n’est pas quelque chose de si complexe à mettre en place dans une entreprise et cela peut commencer par prendre conscience de l’impact environnemental du numérique et par de petits efforts avant de faire des choix plus importants comme les services cloud ou le serverless.

Et vous, quand passez-vous au Green IT ?

Sommaire

  • fleche vers la droite Le Green IT, qu'est-ce que c'est ?
  • fleche vers la droite Que représente l’impact du numérique sur l’environnement ?
  • fleche vers la droite Comment adopter la démarche Green IT ?
  •         fleche vers la droite Les équipement informatiques
  •         fleche vers la droite Les fournisseurs de services cloud
  •         fleche vers la droite Le serverless
  •         fleche vers la droite Le développement
  •         fleche vers la droite Le moteur de recherche
  • fleche vers la droite Pour conclure

Tags

À voir aussi

Tous les articles